Chapter 9

[Rapport sur le routeur chiffré du VanNet.]

Ce logographe suggère la purification par la réduction, l'ablution ou le sacrifice. Cela peut établir un parallèle ironique entre les Corrompus et notre propre relation au Voyageur. Je suis certaine que l'idée que nous sommes des « Corrompus par la Lumière » est une hérésie populaire, mais la différence doit être mise en évidence. Nous ne perdons pas la capacité à faire des choix. Nous sommes les maîtres de notre destinée.

[Notes personnelles, gravées sur du cuir de la Ruche à l'aide d'un éclat de pierre ionienne.]

La traduction n'est pas aussi claire que je l'ai suggéré à Zavala. Comme je l'ai dit à mon ami, la signification de la « pureté » est loin d'être pure. Il y a de nombreuses interprétations possibles…

Pour avoir étudié les philosophies de la Ruche, la pureté me fait penser à la forme finale : ce qui reste quand tout ce qui pouvait être supprimé l'a été. Mais la Ruche est un culte squelettique de la misère et la réduction. Le véritable ennemi regorge de nuances. Il me défie. Pourquoi le Voyageur nous prive-t-il de nos anciennes identités ?

En tant que Gardienne, je ne me suis jamais intéressée au passé. Tout ce qui m'importait était devant moi. Je voyais mon peuple, je pouvais le toucher, et me battre pour lui.

Puis j'ai perdu mon Spectre et la Lumière. Prise au piège dans les tunnels qui sentent la poudre de la Lune éventrée, j'ai maudit le Voyageur. Je n'avais plus aucun souvenir d'enfance pour me réconforter. Plus aucun parent ou ami cher m'attendant à la Cité. Personne à qui dédier mon retour. J'avais seulement Ériana, Sai, Omar et Vell. Qui me hantaient.

Bien sûr, et je n'y avais encore jamais songé, il y a une interprétation plus charitable de l'amnésie du Voyageur.

Le Voyageur pense que si nous sommes libérés de nos anciennes blessures et peurs, et que nous obtenons une certaine puissance pour un nouveau départ, alors nous choisirons d'être vertueux. Nous abandonnerons les causes moindres pour défendre l'humanité. Nous choisirons les autres avant nous-mêmes.

C'est peut-être pour cette raison que le Voyageur ne parle jamais. Sa voix est bien trop puissante pour être autre chose qu'une contrainte. Il attend, à bout de souffle, que nous fassions notre propre choix.

[petit espace]

Le Spectre d'Enina m'a envoyé un message. Elle a trouvé des graines d'ananas viables dans la chambre forte d'une arcologie. Elle veut que je les fasse pousser.